Les représentations multiples dans la méthode de Singapour

  La méthode de Singapour encourage les enfants dès la GS à utiliser des représentations multiples, c’est-à-dire différentes façons de schématiser, de dessiner, de décrire une même situation mathématique. Ainsi, les professeurs s’assurent que les enfants n’appliquent pas des “recettes” de manière mécanique mais acquièrent un réel sens des nombres. Voici ci-dessous 5 façons de représenter 8-2=6.

Découvrez 5 manières de représenter 8 – 2 = 6

  • 1 ) Utiliser des situations concrètes 
représentation_concrète               La présentation des notions commence toujours par une étape concrète. Grâce aux représentations concrètes, les élèves font le lien entre les concepts mathématiques et le monde réel.  
  • 2) Utiliser du matériel 
photo2cubes photo1cubes     La méthode de Singapour invite les élèves à manipuler des cubes multidirectionnels, leur permettant ainsi d’acquérir une sensibilité des nombres, des quantités et des mesures. Les recherches montrent que la manipulation favorise la compréhension. Dans notre exemple, vous pouvez réaliser une barre de 8 cubes de couleurs différentes, en utilisant une couleur pour chaque partie : 6 cubes roses et 2 cubes violets.      
  • 3) Faire un dessin 
méthode de singapour : le dessin   Le dessin est une autre façon de représenter l’équation 8-2=6. Il constitue une étape intermédiaire qui permet de préparer les élèves à l’abstraction et à la compréhension de la phrase mathématique 8-2=6.      
  • 4) Utiliser les familles de nombres 
familles_de_nombresok Vous pourrez utiliser un schéma de lien entre les nombres, qui permet de visualiser le fait qu’un nombre est un tout qui contient différentes parties. Les deux parties sont liées au tout. Le tout est plus grand que les parties. Additionner permet de trouver le tout. Soustraire permet de trouver les parties.        
  • 5) Faire une frise numérique 
La_frise_numérique La frise numérique est un bon outil pour compter ou compter à rebours. Pour effectuer 8-2, l’élève doit raisonner de la manière suivante : je démarre de 8 et je compte deux bonds en arrière. C’est aussi cette représentation qui, plus tard, deviendra l’axe des x de l’algèbre linéaire, utilisé à partir de la 6ème.     Revenir à la méthode de Singapour CP en cliquant ici